La méthode Poyet en 5 questions

Pierre profil coloré
Pierre Halut D.O.
Ostéopathe D.O.

Sommaire

La méthode Poyet : définition, pratiques et formation

Qu’est-ce donc que la méthode Poyet ? À quoi sert-elle ? Comment s’y former ? Si vous êtes ostéopathe ou étudiant en ostéopathie, cette thérapie douce qui s’effectue sans manipulation pourrait vous intéresser.

Dans cet article, nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir sur la méthode Poyet, ainsi que sur les concepts associés comme le MRP, ou les zones vibratoires.

Qu’est-ce que la méthode Poyet ?

La méthode Poyet est une thérapie manuelle, mélangeant ostéopathie et médecine chinoise, mise au point par Maurice-Raymond Poyet. Cette thérapie douce a la particularité d’être non manipulative, c’est-à-dire sans craquement des os. Le praticien rééquilibre l’organisme grâce à un toucher léger.

À quoi sert cette thérapie manuelle ?

La méthode Poyet a pour objectif de rééquilibrer l’organisme. Elle permet notamment de rectifier :

  • les déséquilibres ostéo-articulaires, musculaires ou ligamentaires,
  • les inflammations tendineuses ;
  • les blocages viscéraux ;
  • certaines douleurs chroniques.

Il est donc possible de consulter un praticien de la méthode Poyet pour une large variété de problèmes : mal de dos, troubles du système nerveux, règles douloureuses, troubles digestifs, migraines, vertiges, problèmes ORL, troubles du sommeil, problèmes de comportement chez l’enfant, etc.

Quels sont les grands principes de la Poyéthérapie ?

Une méthode basée sur le mouvement respiratoire primaire

Le mouvement respiratoire primaire (MRP) a été découvert par Sutherland et approfondi par Maurice Poyet dans sa méthode. Il s’agit d’un micromouvement rythmique et synchrone qui anime tous tissus de l’organisme. Un praticien de la méthode Poyet est capable d’écouter les micromouvements de chaque os et organe afin de rétablir l’équilibre de l’organisme. 

Une ostéopathie fondée sur la structure du crâne

Une séance Poyet commence toujours par un diagnostic au niveau du crâne, car c’est là qu’apparaissent les micromouvements respiratoires. Le praticien touche le crâne avec ses mains de manière douce et précise afin d’entendre le MRP. Il peut alors intervenir à différents niveaux de la structure, essentiellement à partir du sacrum et des extrémités (mains, pieds).

Un système en roue crantée

Tout l’organisme fonctionne par un système de roue crantée. Si un déséquilibre est constaté dans une partie du corps, il peut être vérifié à différents autres endroits. Par exemple, si le déséquilibre est constaté aux cervicales, il est possible de le vérifier au niveau du crâne, des pieds ou encore au bassin.

C’est pourquoi, lors d’une séance « Poyet », le thérapeuthe va faire glisser ses doigts sur tout le corps du patient, de sa tête aux pieds, en passant par son sacrum, son bassin, ses doigts. Ces mouvements légers produisent un relâchement musculaire et un apaisement des tensions. Chaque élément du corps est en équilibre avec tout le reste de l’organisme.

Les zones vibratoires

Certaines zones du corps, appelées zones vibratoires, agissent de manière analogue à celle de fusibles. Si un toucher digital est inapproprié, les zones vibratoires cessent de fonctionner et informent d’une erreur, tel un dispositif de sécurité qui couperait le courant électrique lors d’un court-circuit. Pour être sûr de son intervention, un praticien Poyet vérifie ces zones fusibles lors de son traitement.

Quelles sont les différences entre l’ostéopathie classique et la méthode poyet ?

   1. La finesse d’écoute 

La capacité d’écoute d’un praticien Poyet est bien plus fine que celle d’un ostéopathe. Elle lui permet de recueillir les informations sur les micromouvements de l’organisme afin de corriger ce qui doit l’être.

   2. La douceur de la technique 

L’ostéopathe pratique la manipulation et le craquement des os, alors que le praticien Poyet procède par un léger toucher digital qui indique la bonne direction aux tissus, provoquant des réactions en chaîne dans l’organisme. 

   3. Le mouvement respiratoire primaire

L’ostéopathie n’est pas basée sur le MRP, contrairement à la méthode Poyet dont c’est l’un des grands principes. L’approche biomécanique du corps est bien plus subtile dans la méthode Poyet.

   4. La formation 

Une formation sur la méthode Poyet ne délivre pas le titre d’ostéopathe, et l’inverse est vrai également.

Les points communs entre ces deux disciplines thérapeuthiques

   1. L’unité du corps

L’ostéopathie et la méthode Poyet considèrent le corps comme une unité fonctionnelle indissociable. Toutes les parties du corps sont reliées entre elles par l’intermédiaire des tissus organiques qui le composent. C’est pourquoi un blocage dans une partie du corps peut avoir des répercussions sur l’ensemble.

   2. La relation structure/fonction 

Les praticiens cherchent à libérer des structures du corps pour permettre à la ou les fonctions qui en dépendent d’être assurées normalement. Par exemple, il se peut qu’un blocage structurel (vertébral) ait des conséquences sur le bon déroulement de la fonction digestive. Structure et fonction sont liées.

   3. Le principe d’autoguérison du corps

Le principe d’autoguérison du corps est commun à l’ostéopathie et à la méthode Poyet. Selon ce principe, le corps peut produire toutes les matières et substances nécessaires pour être en bonne santé. Quand le corps est soumis à des blocages et à des douleurs, le praticien redonne de la souplesse aux tissus de l’organisme afin qu’il puisse s’auto-guérir.

Comment se former à cette thérapie douce ?

Pour se former à la méthode Poyet, il faut passer par une école de la Fédération Internationale des Enseignants de la Méthode Poyet (FIEMP). Ces formations sont accessibles à tous, que vous fassiez partie du monde médical ou non. Elles s’organisent en 4 ans, avec un module de 7 séminaires de 3 jours chaque année. Pour plus d’informations concernant les écoles reconnues, vous pouvez consulter le site de la FIEMP.

Vous savez désormais en quoi consiste la méthode Poyet, ainsi que les différences et points communs entre cette thérapie et l’ostéopathie. 

Vous êtes praticien indépendant et vous souhaitez consacrer moins de temps à la gestion administrative de votre cabinet ? Découvrez OXTEO, notre logiciel de patientèle, et profitez d’une démo gratuite et sans engagement de 14 jours !

Consacrez plus de temps pour vos patients que pour votre gestion administrative

Cet article a été rédigé par Océane Testa – Rédactrice Web SEO. Retrouvez Océane sur LinkedIn.

Pierre profil coloré
Pierre Halut D.O.

Je suis ostéopathe et lorsqu’en 2010 je me suis mis à la recherche d’un logiciel de gestion réellement adapté à mes besoins je n’ai rien trouvé.

J’ai donc décidé de le faire construire de A à Z. C’est comme ça qu’en 2012 le logiciel Oxteo est né.

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.