Logo Oxteo - Logiciel créé par des ostéopathes pour les ostéopathes
Logiciel patients créé par des ostéopathes pour les ostéopathes

Ouvrir son cabinet d’ostéopathie en 7 étapes

Portrait de Pierre Halut - Ostéopathe et CEO du logiciel Oxteo créé par des ostéopathes pour les ostéopathes
Pierre Halut
Ostéopathe D.O.

Sommaire

Ouvrir son cabinet d'ostéopathie en 7 étapes

Vous avez votre diplôme en poche et vous souhaitez exercer en tant qu’ostéopathe indépendant ? De nombreuses questions vous trottent très certainement dans la tête… Quelles sont les démarches administratives à suivre ? Où installer votre cabinet ? Comment trouver des clients ? Comment organiser votre activité de professionnel de santé ? Des questions tout à fait pertinentes que se posent tous les praticiens qui souhaitent se mettre à leur compte !

 

Ouvrir son cabinet d’ostéopathie demande certes un certain investissement personnel, mais cela vous permettra de pratiquer votre métier en toute autonomie. Grâce à ce mode d’emploi en 7 étapes, vous serez fin prêt à vous installer comme ostéopathe.

Etape 1 : Analyser les coûts avant de s’installer comme indépendant

Ouvrir son cabinet médical présente divers coûts à ne pas négliger… Calculer votre budget est donc une étape indispensable avant de vous lancer dans votre projet. 

Lors de votre lancement, vous ferez face à diverses dépenses : 

  • l’achat du local ;
  • l’acquisition du matériel médical ;
  • les équipements pour votre salle d’attente ;
  • les travaux éventuels à prévoir ;
  • les salaires (si vous avez une équipe ou une secrétaire au sein de votre cabinet) ;
  • l’achat ou non de la patientèle ;
  • les assurances. 

Si vous avez un business plan solide et un apport personnel suffisant, vous pourrez très probablement obtenir un prêt bancaire pour vous aider à couvrir les frais du cabinet.

Etape 2 : Trouver le lieu d'implantation du cabinet

Les cabinets d’ostéopathes attirent une patientèle très locale habitant généralement dans un rayon de 10 km. Le lieu d’implantation de votre cabinet est donc un facteur déterminant pour la réussite de votre projet ! Il est essentiel de vous poser quelques questions afin de déterminer si le quartier choisi répond à vos besoins : 

  • Est-ce que d’autres ostéopathes exercent dans ce quartier ?
  • La population locale est-elle assez grande pour vous assurer une patientèle suffisante ? 
  • Quel est l’âge moyen des habitants ? Êtes-vous dans un quartier où la population est vieillissante ?
  • Est-ce que d’autres types de praticiens (naturopathes, kinés, etc.) exercent dans la localité ?

L’objectif consiste à déterminer s’il y a un marché suffisant par rapport à l’offre actuelle.

Etape 3 : Choisir son statut juridique pour ouvrir son cabinet d’ostéopathie

Que vous soyez Belge ou Français, le choix de la forme juridique de votre activité ne s’improvise pas. 

En France, la profession d’ostéopathe est une activité libérale. L’enregistrement de l’entreprise se fera donc auprès du CFE de l’URSSAF. Pour démarrer, la forme la plus simple sera la micro-entreprise.

En Belgique, vous pourrez choisir entre l’entreprise en personne physique ou la société. Votre choix dépendra de votre situation personnelle. Dans tous les cas, n’oubliez pas de vous affilier à une caisse d’assurances sociales ! 

Ce point étant à la fois très vaste et complexe, nous avons décidé de l’aborder plus en détail dans notre formation en ligne sur l’ouverture d’un cabinet pour ostéopathes. Dans cette formation, nous vous donnons également des conseils pour effectuer les démarches administratives obligatoires. 

Quand on ne sait pas comment s’y prendre, ces démarches peuvent sembler longues et fastidieuses. Mais avec un plan d’action clair, vous pourrez ouvrir votre cabinet étape par étape en ayant l’esprit serein !

Rejoignez notre groupe privé Facebook pour être au courant de la sortie de la formation pour ouvrir son cabinet d’ostéopathie en toute tranquillité : 

Rejoint le groupe Facebook privé des ostéos
Entraide, formations gratuites, conseils,...

Etape 4 : Aménager son cabinet d'ostéopathie

Votre cabinet doit non seulement être fonctionnel et ergonomique, mais également convivial et propice au bien-être de votre patientèle. Entrée, salle d’attente et salle de soin doivent avoir fait l’objet d’une étude préalable pour optimiser l’aménagement de l’espace tout en créant une ambiance chaleureuse. Bien évidemment, votre établissement devra également répondre à des normes de sécurité, d’hygiène et d’accessibilité aux personnes en situation de handicap.

Pour créer une ambiance zen au sein de votre cabinet, optez pour une décoration neutre, qui apaise. N’hésitez pas non plus à mettre quelques plantes dans la salle d’attente pour apporter un peu de vie à votre cabinet.

Etape 5 : Acheter le matériel nécessaire pour exercer en tant qu’indépendant

Dans votre cabinet, vous devez disposer d’équipements fonctionnels indispensables à votre profession. En voici une liste non-exhaustive :

  • une table de massage électrique ou fixe ;
  • une housse de protection pour votre table ;
  • un stéthoscope ;
  • un tensiomètre ;
  • un marteau de réflexe ;
  • du gel hydroalcoolique ;
  • des draps d’examen ;
  • des coussins de massage ; 
  • des huiles essentielles ;
  • des crèmes de massage ;
  • un bureau et des chaises ; 
  • un ordinateur pour gérer vos fiches patients ;
  • une imprimante pour les factures de vos consultations ;
  • de petites fournitures telles que des classeurs, stylos, etc.

Etape 6 : Adopter un logiciel de gestion patient efficace

La gestion de la patientèle et de la comptabilité peuvent être très chronophages pour un ostéopathe. Pour gagner en tranquillité d’esprit, de nombreux ostéopathes utilisent un logiciel de gestion patient. 

Ce software est idéal pour accompagner les professionnels de santé dans leur activité. Il permet notamment de mieux suivre vos patients et vos consultations, de gérer efficacement vos prises de rendez-vous, de générer des factures et de centraliser toutes les informations essentielles au bon fonctionnement de votre cabinet.

Pour en savoir plus à ce sujet, n’hésitez pas à consulter notre article sur le logiciel de gestion patients pour ostéopathes.

Etape 7 : Trouver des clients

Tout est prêt, il ne vous reste plus qu’à trouver des clients ! Plus facile à dire qu’à faire, n’est-ce pas ? La plupart des cabinets fonctionnent grâce au bouche à oreille, mais comment faire lorsque l’on débute ? Et si vous optiez pour une communication digitale ?

Aujourd’hui, Internet est une source de clients potentiels extrêmement puissante. Grâce à un site web bien construit et visible sur Google, à des réseaux sociaux efficaces (Facebook, Instagram et Linkedin) et à la publicité, vous pourriez trouver des clients avant même l’ouverture officielle de votre cabinet.

Envie d’être guidé pas à pas pour l’ouverture de votre cabinet d’ostéopathe ? Cela sera bientôt possible grâce à notre formation en ligne « ouvrir son cabinet d’ostéopathie ». Vous pourrez bénéficier de l’accompagnement de professionnels du métier ayant déjà bravé toutes ces étapes ! 

Ces cours en ligne ultra complets vous permettront de vous lancer en toute tranquillité. Vous y découvrirez des conseils relatifs à l’administration (pour les Belges ET les Français), à l’aménagement de vos locaux, au secrétariat, à la fiscalité/comptabilité et aux assurances, mais également des conseils marketing pour trouver des clients rapidement. Il ne vous restera plus qu’à passer à l’action pour réaliser votre projet !

Mon cabinet d'ostéopathie enfin visible sur Google en 2021

Cet article a été rédigé par Océane Testa – Rédactrice Web SEO. Retrouvez Océane sur LinkedIn.

Partagez l'article sur vos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Obtenir votre démo

Gratuit et sans engagement

Vos données sont protégées et ne seront jamais transmises.